The End(less), 2013-2016


[ENG] The film installation The End(less) employs thousands of movie end sequence that Pascal Dombis has collected from all periods of cinema history: from the earliest black and white films, where the word The End appears in the final shot, until the most recent Hollywood blockbusters and from all geographical areas: European and American films of course, but also Asian, South American and Indian. The End(less) operates as a never ending journey in the cinema history that interfere with the viewer own perception and reactivate his/her personal memory.

 

[FR] …Imaginez des milliers de souvenirs de fins de films qui vous arrivent comme un ruban infini en quelques secondes, juste le temps de vous remémorer les dernières images avec leurs personnages, les acteurs et les dénouements les plus impressionnants ! C’est ce que Pascal Dombis a collecté depuis des années : des milliers de fin de films de cinéma. Ce film infini rassemble toutes les périodes de l’histoire du cinéma : depuis les premiers films en noir et blanc de la première moitié du XXème siècle, avec leur plan final où le mot Fin ou The End apparaît,  jusqu’au plus récent blockbuster hollywoodien, et sur toutes les zones géographiques : films européens et américains bien sûr, mais aussi asiatiques, sud-américains et indiens. C’est un véritable voyage qui réactive votre mémoire. Vertige, allégresse, effet de tourbillon et de déjà-vu s’entremêlent dans la cinémathèque mentale et singulière de chacun. Un voyage infini avec des fins qui ne finissent jamais !

 

 

 

[ENG] Technical description :
A custom video software is used to project randomly a library of thousands of movie end. The projection is performed continuously and at variable speeds, with accelerations up to 300 frames per second. Each end of film can last a little less than a second … and it is followed randomly by thousands of others …in continuous loop. The vast majority of latest plans includes a fade to black. Pascal Dombis has retained this fading effect and amplified it. Consequently, the projection at high speed produces a blinking effect that act as an almost hypnotic device on the viewer.

 

[FR]Description technique :
Un logiciel de lecture vidéo spécifique est utilisé pour projeter ces milliers de derniers plans de manière aléatoire et continue. La diffusion est effectuée à vitesse variable, avec des accélérations jusqu’à 300 images par seconde. Chaque fin de film peut durer ainsi un peu moins d’une seconde… et, elle est suivie aléatoirement de milliers d’autres… Cela en boucle continue. La grande majorité des derniers plans comporte un fondu au noir. Pascal Dombis en a conservé l’effet et l’a amplifié. La lecture à vitesse accélérée produit un clignement continu par les successions de fondus au noir, générant un effet stroboscopique et quasi hypnotique pour le spectateur.