The End(less), 2013-2018

 

The algorithmically composed film installation The End(less) employs thousands of movie ending footage collected by the artist from all periods of cinema history: from the earliest black and white films, where the word The End appears in the final shot, until the most recent Hollywood blockbusters and from all geographical areas. The End(less) operates as a never-ending journey in the cinema history that interferes with the viewer’s own perception and reactivate his/her personal memory.
Imaginez des milliers de souvenirs de fins de films qui vous arrivent comme un ruban infini en quelques secondes, juste le temps de vous remémorer les dernières images avec leurs personnages, les acteurs et les dénouements les plus impressionnants ! C’est ce que Pascal Dombis a collecté depuis des années : des milliers de fins de films de cinéma. Ce film infini rassemble toutes les périodes de l’histoire du cinéma : depuis les premiers films en noir et blanc de la première moitié du XXème siècle, avec leur plan final où le mot Fin ou The End apparaît,  jusqu’au plus récent blockbuster hollywoodien, et sur toutes les zones géographiques. C’est un véritable voyage qui réactive votre mémoire. Vertige, allégresse, effet de tourbillon et de déjà-vu s’entremêlent dans la cinémathèque mentale et singulière de chacun. Un voyage infini avec des fins qui ne finissent jamais !