Perspectives Inversées, Jardin du Palais-Royal, Paris


 

Jardin du Palais-Royal, Domaine national du Palais-Royal, Paris, FR, 2017

 

[ENG] Pascal Dombis, the artist & Gil Percal, the architect, have collaborated on a large printed glass installation Perspectives Inversées (Inverted Perspectives) that explores the ideas of perspective, viewpoint and representation.

The artwork is composed of 3 printed glass panels creating 2 viewing angles. The printed pattern is based on grid shape. Since the Renaissance and Alberti in 1435, the grid is the imaging technique used to draw perspectives and to represent volume onto a flat surface. Directly related to the history of representation, the grid became iconic of modernism in visual art (Mondrian, Ad Reinhardt, Sol Lewitt …). Also for centuries, it is a diagrammatic shape used to order and control spaces, and even up to now with the ubiquitous GPS cartographic grid.

Dombis and Percal choose to employ the results of projected grid patterns along several vanishing points. They are printed in black and white in order to produce superimpositions and associations, conveying the idea of perspective inversion and viewpoint reversal. The glass enable transparency and lighting effects generating different space perceptions. The installation Perspectives Inversées creates dynamic screen surfaces, mirror areas and reflecting shapes in which the viewer’s glance and surrounding space representation come into play.

 

 The artist Pascal Dombis and the architect Gil Percal collaborate regularly on Public Art projects, like Irrationnal Geometrics created in 2015for the city of Perth (Australia). Their latest piece, Ligne-Flux, commissioned for the newly National School of Architecture in Strasbourg (France) was inaugurated in September 2016.

Perspectives Inversées was first displayed at  Domaine National de Saint-Germain-en-Laye, on the occasion of the Année Lenôtre 1613-2013, Les Nouvelles Folies Françaises exhibition (Curator : Patrick Amine).

 

[FR] L’installation Perspectives Inversées de l’artiste Pascal Dombis et de l’architecte Gil Percal questionne l’idée de la perspective et du point de vue.

L’œuvre est composée de 3 panneaux de verre imprimé qui créent deux angles de vue, fonctionnant comme des entonnoirs visuels. Chaque panneau comporte des motifs de grilles. Depuis la Renaissance et Alberti en 1435, la grille est la forme technique utilisée pour dessiner les perspectives et ainsi représenter le volume sur une surface plane. Directement liée à l’histoire de la représentation, la grille est devenue iconique du modernisme en art visuel (Mondrian, Ad Reinhardt, Sol Lewitt …). Mais c’est aussi une forme diagramme utilisée au cours des siècles, pour cartographier et contrôler les différents espaces, jusqu’à notre époque contemporain avec la grille omniprésente du GPS.

Dombis et Percal ont choisi d’utiliser le résultat de projections de grilles selon différents points de fuites. Les motifs de grille sont imprimés en encre noire et en encre blanche, de manière à créer de nombreux jeux de superpositions, renforçant ainsi l’idée d’inversion de perspective et de renversement des points de vue. Le verre favorise les jeux de transparence et permet également de développer des jeux de lumière et d’offrir différentes perceptions des espaces. L’installation Perspectives Inversées crée des surfaces écrans, des surfaces miroirs et des formes réfléchissantes qui multiplient les jeux de regards et de représentation de l’espace.

 

L’artiste Pascal Dombis et l’architecte Gil Percal collabore régulièrement sur des projets d’Art Public, comme Irrationnal Geometrics réalisé en 2015 pour la ville de Perth (Australie). Leur dernière pièce, Ligne-Flux, réalisée dans le cadre du 1% artistique pour l’Ecole Nationale d’Architecture à Strasbourg, a été inaugurée en septembre 2016.

Perspectives Inversées a été présentée une première fois au Domaine National de Saint-Germain-en-Laye, dans le cadre de l’exposition Année Lenôtre 1613-2013, Les Nouvelles Folies Françaises (Commissariat de Patrick Amine).