Color Screens of Death, 2014-2018

 

Color Screen of Death is a digital monochrome triptych that draws on traditional notions of painting and digital construction. It takes its title from the Blue Screen of Death – the common name for the screen that appears when a fatal error occurs within Windows programming systems.  Pascal Dombis deliberately allows the technological errors that are an occupational hazard of working with computers. Thus the red, yellow and blue screens sporadically blink, or display pixellation, a manifestation of movements not intentionally programmed. The piece also refers to Rodchencko iconic constructivist artwork: Pure Red Color, Pure Yellow Color, Pure Blue Color. Exhibited in 1921, this triptych represented to Rodchencko the end of painting : “I reduced painting to its logical conclusion and exhibited three canvases: red, blue and yellow. I affirmed: it’s all over.”

 

Voici un triptyque numérique monochrome qui s’inspire des notions traditionnelles de peinture et de construction numérique. Lorsqu’une erreur fatale dans l’utilisation de logiciels Windows rend nos écrans tout bleus, on les nomme alors des Blue Screens of Death. Pascal Dombis encourage bien volontiers les erreurs technologiques qui ne manquent jamais d’accompagner le travail que nous faisons sur ordinateur. C’est pourquoi les moniteurs rouge, jaune et bleu clignotent de façon sporadique, ou qu’ils affichent des pixellisations accidentelles, autant de mouvements qui se manifestent ici sans avoir été volontairement programmés par l’artiste. C’est aussi une allusion au tableau iconique de l’artiste constructiviste Rodchenko : Rouge pur, Jaune pur, Bleu pur. Exposé en 1921, ce triptyque incarnait, pour Rodchenko, la mort de la peinture : « J’ai réduit la peinture à sa conclusion logique en exposant ces trois toiles : Rouge, bleu et jaune. Et je l’ai dit : Tout est fini ».